fbpx

Le Mozambique demande l’extradition de trois banquiers Suisses

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Mozambique demande l’extradition de trois anciens employés du Crédit Suisse, qui ont permis frauduleusement au pays d’Afrique australe de lever une dette de 2 milliards de dollars qui l’a conduit au défaut de paiement.

La Cour suprême mozambicaine vient d’autoriser le procureur général de la république à introduire une demande auprès des autorités suisses pour un procès concernant les trois banquiers. Il s’agit notamment d’Andrew Pearse, Detelina Subeva et Surjan Singh qui doivent faire face à des accusations criminelles non spécifiées au Mozambique.

L’année dernière, dans un procès portant justement sur cette affaire, intenté par les créanciers américains contre l’Etat de Mozambique et le Crédit suisse, les trois concernés avaient plaidé coupables.

tinmar 970

Cette demande d’extradition entre le cadre de l’affaire dite des « dettes cachées », en référence à des emprunts qui avaient conduit le pays à prendre des engagements inconsidérés au titre de garanties. Les dettes étaient en réalité octroyés à trois compagnies maritimes sous la garantie de l’Etat de Mozambique. Mais c’est le Crédit Suisse qui avait dirigé l’opération et qui malheureusement avait caché la situation financière réelle du pays aux investisseurs.

Partager.

Répondre