fbpx

RDC : Le sommet de Goma reporté sine die

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Sommet de Goma, qui devait réunir cinq chefs d’Etats, ce dimanche 13 septembre, dans la ville de Goma, au Nord-Kivu en République démocratique du Congo (RDC) n’a pas eu lieu comme prévu.

 

Le ministère congolais des relations extérieures a annoncé, que ce sommet est reporté sine die. «Certains dirigeants sont préoccupés par la préparation de leur participation à l’Assemblée générale de l’ONU prévue, ce mardi 15 septembre, à New-York», a expliqué, ce matin, Mme Marie Tumba Nzeza, à la tête de la diplomatie congolaise.

tinmar 970

S’exprimant sur les ondes de la Radio France Internationale (RFI), elle a rappelé que ce sommet devrait mettre autour d’une table cinq chefs d’Etats à savoir, celui de l’Ouganda, du Rwanda, de l’Angola, du Burundi et de la République démocratique du Congo (RDC).

Convoqué par le Président Congolais Félix Tshisekedi, ce sommet avait à son agenda des sujets en rapport avec la paix et la sécurité dans la région, les relations diplomatiques et politiques entre ces Etats ainsi que la relance des activités économiques dans le contexte actuel de lutte contre le Covid-19.

Ce report intervient alors que certains chefs d’Etats avaient déjà annoncé leur absence. Cas d’Evariste Ndayishimiye, Président du Burundi, qui, via son ministère des Relations extérieures, avait signalé, ce samedi, que les hautes autorités du pays ont un calendrier chargé et jugent prioritaire l’organisation d’une rencontre bilatérale au niveau ministériel et reste disposé à discuter avec Kinshasa.

De son côté, le Président Paul Kagame du Rwanda avait souligné qu’il est tellement difficile d’organiser une rencontre physique dans le contexte de la pandémie de coronavirus. Et le Président Ougandais, avait, quant à lui, évoqué des questions sécuritaires à Goma en proposant que le sommet se tienne à Lubumbashi, une ville de la RDC.

Partager.

Répondre