fbpx

Sénégal : le pays confirme être excédentaire en pommes de terre

Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est officiel, le Sénégal a mis fin à une très longue période de déficit structurel en pommes de terres, la tubercule la plus consommée du pays, devant le manioc local. Le pays pourrait même exporter le surplus de sa production dans les pays voisins.

Alors que les besoins du pays sont de l’ordre de 100.000 tonnes de pommes de terre par an, le Sénégal devrait en produire quelque 150.000 tonnes cette année, selon les prévisions de la Direction nationale de l’horticulture. Ce sera donc environ 20.000 de plus par rapport à la campagne précédente. Cela fait du Sénégal, un pays autosuffisant, alors qu’il a été importateur pendant des décennies de la tubercule venant de Hollande et récemment du Maroc.

Cette forte croissance de la production locale s’expliquerait par la politique d’accompagnement de l’Etat qui accorde une subvention de 3,5 milliards de Fcfa en 2021. De sorte que le pays puisse importer 12.000 tonnes de semences indispensables pour mener une bonne campagne, tout en facilitant l’accès aux autres intrants comme les engrais.


Cet engagement de l’Etat a poussé d’importants groupes à s’installer au Sénégal pour investir dans ce segment. Ainsi, la société SenIndia est devenue en quelques années le principal producteur de pommes de terre du pays.

 

Partager.

Répondre