fbpx

Trafic aérien : Le top-ten des aéroports africains

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La réouverture des frontières et la levée des restrictions aux voyages en 2021, ont permis au trafic aérien de reprendre l’altitude, tant pour les passagers que pour le fret.

Les données que vient de publier le Conseil- international des aéroports confirment également cette croissance pour les plateformes aéroportuaires du continent.

Concernant le trafic-passagers, il ressort que 115 millions de voyageurs ont été enregistrés en 2021 dans l’ensemble des aéroports africains, un volume en hausse de 49,4% porté entre autres par la forte reprise entraînée par la levée des restrictions aux déplacements érigées au plus fort de la pandémie du Covid-19. Pour autant, l’Afrique reste un petit marché dans le transport aérien avec seulement une part de 2,5% du trafic mondial.

Plus de la moitié du trafic passagers sur le continent est concentrée sur une dizaine d’aéroports.

Top-ten africain des aéroports

Le top-ten africain des plateformes aéroportuaires est le suivant :

  • Le Caire (11,35 millions de passagers),
  • Oliver Tambo de Johannesburg (8,2 millions),
  • Murtala Muhammed de Lagos (5,69 millions),
  • Nnamdi Azikiwe d’Abuja (5,41 millions de passagers),  
  • Hurghada en Egypte (4,91 millions),
  • Cap Town en Afrique du Sud (4,76 millions),
  • Addis-Abeba (4,58 millions),
  • Sharm el Sheikh en Egypte (4,56 millions),
  • Mohammed V de Casablanca (4,15 millions de passagers)
  • Jomo Kenyatta du Kenya (3,97 millions de passagers).

4,6 milliards de passagers au niveau mondial

Au niveau mondial, les aéroports ont traité au total 4,6 milliards de passagers, soit une augmentation de 28,3 % sans toutefois atteindre le niveau d’avant la crise sanitaire. 

L’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta (75,7 millions de passagers) retrouve son leadership mondial retour suivi de Dallas Forth Worth  (62,5 millions de passagers) et de Denver (58,8 millions de passagers), troisième sur le podium. 

Parmi les 20 premiers du classement, presque tous les aéroports ont un trafic domestique représentant 65% à 100% de leurs volumes. La seule exception est l’aéroport international d’Istanbul avec une part de trafic international plus importante (72 % du trafic de passagers) illustrant le succès de son modèle économique de hub.

Partager.

Répondre