fbpx

Afrique du Sud : L’étau se resserre sur les frères Gupta

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les autorités de Dubaï annoncent avoir finalisé la procédure d’extradition des frères Gupta, membres de la puissante famille indienne d’Afrique du Sud, arrêtés aux Emirats arabes unis dans le cadre d’un avis de recherche d’Interpol.

Les Gupta sont accusés de blanchiment et de détournement de fonds publics en Afrique du Sud, opérés avec la complicité de l’ancien président Jacob Zuma.

Atul et Rajesh Gupta, parmi les suspects les plus recherchés d’Afrique du Sud

Pretoria qui cherche depuis des années à amener Atul et Rajesh Gupta devant la justice, avait annoncé lundi avoir reçu des informations des autorités émiraties sur l’arrestation des deux frères fugitifs. «La police de Dubaï a arrêté Atul et Rajesh Gupta, parmi les suspects les plus recherchés d’Afrique du Sud, en lien avec des accusations criminelles et de blanchiment d’argent », indiquent les autorités sud-africaines dans un communiqué. En arrêtant les Gupta, Dubaï, accusée d’être un refuge de blanchiment d’argent, marque sa détermination à lutter contre la criminalité financière.

Des sulfureux hommes d’affaires

Ajay, Atul et Rajesh Gupta, trois frères d’origine indienne et sulfureux hommes d’affaires, sont accusés d’avoir pillé les caisses de l’Etat, avec la complicité de Jacob Zuma, pendant ses neuf ans au pouvoir entre 2009 et 2018. Interpol a lancé en juillet un avis de recherche contre Atul et Rajesh dans le cadre d’un contrat douteux d’1,5 million d’euros impliquant une entreprise liée à la famille. 

Partager.

Répondre