fbpx

Dette : Paris apporte un bol d’air à Abidjan

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Côte d’Ivoire a signé un accord de désendettement avec la France hier 27 octobre à Paris. Au terme de cette convention, la troisième du genre, Abidjan bénéficiera de la conversion de 1,14 milliard d’euros de sa dette bilatérale en don.

La mise en œuvre et le suivi de cet accord seront assurés par l’Agence française de développement (AFD). Concrètement, les fonds qui devaient initialement être remboursés par l’Etat ivoirien à la France, seront versés sur un compte de l’AFD et serviront à financer des projets de développement en Côte d’Ivoire. L’accord « fonctionne selon un mécanisme qui consiste pour l’Etat ivoirien à rembourser des emprunts contractés auprès de la France, et que lesdits emprunts remboursés servent à financer des projets convenus d’accord partie entre la Côte d’Ivoire et la France», a précisé Adama Coulibaly, ministre ivoirien des Finances.

Les ressources ainsi mobilisées serviront essentiellement à couvrir les priorités du gouvernement ivoirien, dans le cadre du nouveau Plan national de développement pour 2021-2025, à titre de subvention. Ces différents axes prioritaires concernent entre autres des projets liés à l’éducation, la formation, l’emploi et la santé. Seront également mis en avant, les projets de développement urbain, d’agriculture et de préservation de la biodiversité, et du renforcement de la gouvernance des institutions publiques et financières.

L’accord signé hier à Paris s’ajoute aux deux précédents pour un financement global de 1,75 milliard d’euros. Il devrait soulager les finances publiques de la Côte d’Ivoire et relâcher la pression sur le service de la dette. La dette totale de la Côte d’Ivoire s’élève à 25,9 milliards de dollars dont 17,2 milliards de dette extérieure. 

 

 

Partager.

Répondre