fbpx

Djibouti : Après la jetée du port de Damerjog, SOMAGEC décroche la construction d’un important dépôt de pétrole

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après le contrat de construction de la jetée du port de Damerjog à Djibouti, SOMAGEC décroche un deuxième marché d’une importance capitale pour le développement des activités économiques de tout le pays, puisqu’il concerne cette fois-ci la sécurité énergétique.

En effet, lundi 5 avril courant, le géant marocain des travaux publics a signé la convention avec l’Autorité du port de Damerjog pour ériger un dépôt « pétrolier de 150.000 m3 extensible à 300.000 m3″, souligne l’Ingénieur Abdelmjid Asguane, le responsable de SOMAGEC de ce projet. Et d’ajouter : «Ce projet constitue la première phase de 5 dépôts dont la capacité de stockage globale va se situer environ à terme à 750.000 m3 ».
Selon lui, l’actuel projet fait partie également de la phase pilote du grand complexe industriel de Damerjog. En principe, il devra être livré dans un peu plus de deux ans, durant l’été 2023, c’est-à-dire quatre mois après la livraison de la jetée.

Il convient de signaler que ce dépôt, l’un de plus grand de la région, « permettra le stockage des produits pétroliers qui vont transiter à travers la jetée pétrolier de 3 km que la SOMAGEC est en train de construire », souligne Abdelmjid Asguane.

En effet, en septembre 2020, le groupe marocain avait lancé les travaux d’un méga terminal pétrolier dans la nouvelle zone franche industrielle Damerjog de Djibouti. Les chiffres témoignent de la taille du projet qui devrait être livré en février 2023. Ce dernier est constitué d’une digue longue de 2,6 km, d’un wharf d’accès de 210m, avec deux postes d’accostage d’une profondeur de 13,5m et 16,5m, soit l’équivalent d’une hauteur d’immeuble de 6 étages.

La pose de la première pierre, le 3 septembre dernier, s’était faite en présence du chef de l’Etat djiboutien, Ismaïl Omar Guelleh, du Président de la Djibouti Ports Free Zone Authority (DPFZA), Aboubaker Omar Hadi, de Roger Sahyoun, Président de SOMAGEC, de même que l’ambassadrice du Roi du Maroc en Ethiopie et à Djibouti, Nezha Alaoui M’Hammdi, du Président de l’Assemblée nationale de Djibouti notamment.
Ce contrat est une nouvelle marque de confiance de l’Etat de Djibouti envers l’expertise de SOMAGEC.

Partager.

Répondre