fbpx

Egypte : Un drame frappe à nouveau les chrétiens

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’émotion est vive en Egypte après qu’un incendie déclenché dimanche 14 août durant une messe dans une église d’un quartier populaire du Caire a fait au moins 41 morts, endeuillant la plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient avec 10 à 15 des 103 millions d’Egyptiens.

Selon les témoignages recueillis sur place, l’incendie a éclaté à cause d’un court-circuit, rapporte le correspondant de RFI au Caire, Alexandre Buccianti. Suite à une coupure de courant, le sacristain a mis en marche un générateur qui a pris feu quand l’électricité est revenue. Le sinistre s’est étendu aux bancs et a rapidement encerclé les fidèles qui assistaient à la messe. L’incendie s’est aussi étendu au premier étage où se trouve une garderie pour enfants dont beaucoup ont trouvé la mort.  Un peu plus tôt, le ministère de l’Intérieur a indiqué «le climatiseur d’une salle de classe au deuxième étage du bâtiment où se trouve l’église est tombé en panne et a dégagé une grande quantité de fumée, qui a été la cause principale des blessures et des décès ».

L’église Abou Sefein est en réalité un immeuble servant de centre cultuel et regroupant une église, une garderie, des cliniques, des classes de renforcement scolaire, etc. Des services qui étaient prodigués aux fidèles coptes, mais aussi aux habitants musulmans du quartier populaire. Les secours ont eu de grandes difficultés à traverser les ruelles étroites pour atteindre le lieu de l’accident. L’un des camions de pompiers qui s’y activait, encombrait quasiment toute la largeur de la rue de ce secteur densément peuplé de la rive gauche du Nil. Nommée d’après le Saint-Mercure de Césarée vénéré  par les Coptes, elle est coincée dans une ruelle très étroite du quartier populaire d’Imbaba. Quelque 5 000 personnes y étaient réunies ce dimanche.

Ouverture d’une enquête

Le parquet a annoncé l’ouverture d’une enquête et envoyé sur place une équipe, tandis que le ministère de la Santé a indiqué avoir dépêché plusieurs dizaines d’ambulances. Très promptement, le président Abdel Fattah al-Sissi a déclaré avoir «mobilisé l’ensemble des services de l’État pour que toutes les mesures soient prises». Le dirigeant égyptien a par ailleurs indiqué avoir «présenté ses condoléances par téléphone» au pape copte Tawadros II, à la tête de la communauté chrétienne d’Égypte depuis 2012.

Lundi 8 août dernier déjà, une église avait pris feu à Heliopolis, quartier cossu de l’est du Caire, sans faire de morts ou de blessés.

Partager.

Répondre