fbpx

Ethiopie : La com, une guerre dans la guerre

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le gouvernement éthiopien a affirmé lundi 6 décembre avoir repris les villes stratégiques de Dessie et Kombolcha, dans le nord du pays, plus d’un mois après que les rebelles tigréens ont revendiqué s’en être emparés.

«La ville historique de Dessie et Kombolcha, cité commerçante et industrielle, ont été libérées par les vaillantes forces de sécurité», a déclaré le service de communication du gouvernement sur Twitter selon l’AFP. 
Il y a tout juste un mois, les rebelles du Front populaire de libération du Tigré (TPLF) menaçaient Addis Abeba, après avoir pris le contrôle de Dessie et de Kombolcha, situées sur une autoroute reliant la capitale au nord du pays et à Djibouti. 
Ils affirmaient avoir atteint Shewa Robit, à 220 km au nord-est d’Addis Abeba.

Mais depuis que le premier ministre Abiy Ahmed a assuré qu’il dirigerait désormais les opérations sur le terrain, fin novembre, son gouvernement a revendiqué une série de victoires contre les rebelles.

 

Partager.

Répondre