fbpx

Ghana : Le MAFDE finance les besoins des agriculteurs en engrais

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Mécanisme africain de financement du développement des engrais (MAFDE) alloue deux millions de dollars à ETG Inputs Ghana Limited pour améliorer l’accès des agriculteurs aux engrais. Et ETG Inputs Ghana Limited, filiale du conglomérat agricole ETG, livrera 10 000 tonnes d’engrais à des grossistes.

Le Mécanisme africain de financement du développement des engrais (MAFDE) va accorder une garantie partielle de crédit commercial de 2 millions de dollars à ETG Inputs Ghana Limited pour soutenir la livraison d’engrais à 200 000 petits exploitants agricoles dans les régions du Haut Ghana oriental, des Savanes, du Nord-Est et du Nord. «Cette mesure permettra de remédier aux pénuries actuelles et d’améliorer les rendements, la sécurité alimentaire et les revenus des agriculteurs dans les quatre régions », indique un communique du MAFDE.

Réduire les risques liés à la vente d’engrais à crédit aux grossistes

Aux termes de cet accord, ETG Inputs Ghana Limited, filiale du conglomérat agricole ETG, va livrer 10 000 tonnes d’engrais à des grossistes qui les distribueront, par l’intermédiaire de détaillants, aux agriculteurs des régions concernées. Le mécanisme de renforcement du crédit devrait permettre de réduire les risques liés à la vente d’engrais à crédit aux grossistes par les fournisseurs, ce qui peut limiter l’accès des agriculteurs à des engrais de bonne qualité.

« Ce projet avec ETG intervient à un moment où les agriculteurs africains – qui se remettent à peine des conséquences économiques de la pandémie de Covid-19 font désormais face à une hausse des prix du marché des engrais, due en grande partie à la guerre russo-ukrainienne », a déclaré Dr. Beth Dunford, Vice-présidente du Groupe de la Banque africaine de développement chargée de l’Agriculture et du Développement humain et social. « Cette garantie partielle de crédit commercial permet d’améliorer l’accès à ces intrants à des prix plus abordables.»

La guerre en Ukraine a doublé le prix du sac de 50kg d’engrais

La guerre en Ukraine a contribué à créer des pénuries d’engrais, faisant grimper les prix et réduisant les approvisionnements. Au Ghana, la pénurie d’engrais affecte désormais 60 % de l’offre. Le pays a vu le coût du sac de 50 kilogrammes d’engrais à base d’azote, de phosphore et de potassium d’usage courant exploser. Il est passé de 26 dollars en novembre 2021 à 46 dollars en avril 2022, selon l’initiative Africa Fertilizer, qui recueille des données, des statistiques et des informations sur les engrais en Afrique.

Cette situation menace la production agricole au moment même où de nombreux pays abordent la saison des semailles. Parallèlement, les importations de denrées alimentaires de base en Afrique, comme le blé et les oléagineux, sont également perturbées par la guerre.

Ashish Lakhotia, directeur général de la branche engrais et intrants agricoles chez ETG, a déclaré que la production et la distribution d’engrais peuvent être coûteuses. « Il est essentiel d’assurer des possibilités de partage des risques pour créer un environnement de confiance qui conduise à la disponibilité des engrais pour les petits exploitants agricoles, a déclaré Ashish Lakhotia. Je suis convaincu que notre collaboration avec le Mécanisme africain de financement du développement des engrais atténuera les risques éventuels auxquels nous

Partager.

Répondre