fbpx

Guinée : La pression judiciaire s’accroît sur les dignitaires du régime de Condé

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) vient de transmettre au procureur général près la Cour d’appel de Conakry, une liste de «personnalités directement ou indirectement impliquées» dans des crimes, avec des preuves matérielles à leur encontre, selon un communiqué publié par le collectif.

En plus de l’ancien président Alpha Condé, 91 autres cadres de son régime figurent dans cette liste. Leurs discours et actes ont été soigneusement répertoriés sur une clé USB transmise à la justice. Selon la plainte, il s’agit «du premier lot de preuves de dénonciations des crimes et exactions commis sous le régime d’Alpha Condé».

Cette offensive du collectif qui s’opposait au troisième mandat du président déchu intervient au moment où plusieurs anciens ministres du dernier gouvernement d’Alpha Condé sont auditionnés à la direction centrale des investigations judiciaires de la gendarmerie pour d’éventuels détournements des deniers publics et enrichissement illicite lorsqu’ils étaient au pouvoir.

Après un long séjour médical aux Emirats arabes unis, Alpha Condé, renversé par un coup d’Etat en septembre 2021, est rentré à Conakry le 8 avril dernier. Il devra désormais rendre des comptes à la justice de son pays.

 

Partager.

Répondre