fbpx

Infrastructures : Plusieurs chefs d’Etat à Dakar pour l’inauguration du Stade du Sénégal

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le nouveau Stade du Sénégal sera inauguré mardi 22 février 2022 par le President Macky Sall, en présence de nombreux invités de marque, notamment des chefs d’Etat.

Frank-Walter Steinmeier, Président de la République d’Allemagne, Recep Tayyip Erdogan de la Turquie, Paul Kagamé du Rwanda, Adama Barrow de la Gambie, Umaro Sissoco Embaló de la Guinée-Bissau et Georges Weah du Libéria, ces chefs d’Etat seront aux côtés de Macky Sall ce mardi 22 février à l’occasion de l’inauguration du Stade du Sénégal, ouvrage qui n’a pas été encore baptisé.

Outre les chefs d’Etat, sont également attendus Gianni Infantino, Président de la Fédération internationale de football (FIFA), Patrice Motsepe, Président de la Confédération africaine de football (CAF). Ainsi que d’autres stars de la planète du sport et de la culture. Il est également prévu un match de gala entre d’anciennes gloires sénégalaises et d’anciens internationaux africains.

Un ouvrage à l’architecture moderne et contemporaine

Ce bel ouvrage de 50 000 places à l’architecture moderne et contemporaine a été construit dans l’arrondissement 1 de la nouvelle cité de Diamniadio qui jouxte la ville de Dakar par la société turque Summa et a coûté 155 milliards de FCFA, soit environ 237 millions d’euros. 
Il est doté de deux terrains d’entrainements et un terrain de deux mille places avec une piste d’athlétisme de huit couloirs, un musée, une centrale solaire et des stations d’épurations, entre autres commodités.
Le Stade du Sénégal comprend également un salon présidentiel, quatre loges VIP de 1.400 places, une tribune presse de 800 places avec 40 positions de commentateurs, une salle de presse de 200 places, quatre vestiaires et des installations dédiées notamment à la vidéo assistance.
Ceci étant, comme tout ouvrage de cette qualité et d’envergure, son entretien a un coût. Les devis prévisionnels arrêtent le coût de l’entretien du Stade du Sénégal à quelque 800 millions de FCFA par an, soit environ 1,23 million d’euros.
«Concernant le Stade du Sénégal, nos devis prévisionnels par rapport à l’entretien tourne autour de 800 millions de FCFA », a indiqué, Gallo Bâ, Directeur général de la Société de gestion des infrastructures publiques dans les pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose (SOGIP). C’était au cours d’une conférence de presse organisée par le ministre des Sports Matar Bâ.

Partager.

Répondre