fbpx

Le Ghana s’apprête à lancer une raffinerie d’or

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Premier producteur africain d’or, le Ghana exporte encore la totalité de sa production vers des raffineries extérieures.

Afin d’augmenter la valeur ajoutée et les revenus générés par le secteur aurifère, Accra va inaugurer sa première raffinerie d’or, la Royal Ghana Gold d’ici la fin du mois d’août, a révélé George Mireku Duker, vice-ministre des Terres et des Ressources naturelles, en charge des mines. Selon la presse économique locale, une demande d’affiliation a même été déjà soumise à la London Bullion Market Association pour certifier la production de la raffinerie, afin d’assurer les exportations dans les meilleures conditions.

129 tonnes d’or en 2021

Pour rappel, le Ghana est le premier producteur africain d’or, avec 129 tonnes en 2021, selon les données du World Gold Council. Cependant, l’or du pays est encore essentiellement raffiné à l’extérieur, ce qui le prive des revenus captés par ce processus de la chaîne de valeur. L’objectif du gouvernement ghanéen est de porter la part de la production transformée localement à 30 %.

La Royal Ghana Gold est détenue à 20 % par l’Etat contre 80 % pour les investisseurs privés.

 

Partager.

Répondre