fbpx

Mali : Un haut commandant de Daesh dans le filet de Barkane

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Un important chef jihadiste a été capturé au Mali en zone frontalière avec le Niger par des soldats français, au moment où ceux-ci entrent dans la dernière phase de leur retrait du pays, a annoncé à l’AFP l’état-major français ce mercredi 15 juin.

«Dans la nuit du 11 au 12 juin 2022, une opération de la force Barkhane a permis la capture d’Oumeya Ould Albakaye, haut responsable de l’État islamique au Grand Sahara (EIGS)», indique un communiqué de l’état-major des armées françaises.

Ce jihadiste, « un temps pressenti pour succéder à l’ancien émir » Adnan Abou Walid Al-Sahraoui, neutralisé par les Français en août 2021, « avait des compétences en termes de maniement d’explosifs », a commenté à l’AFP une source sécuritaire. Albakaye était le chef de l’Etat islamique au Grand Sahara pour le Gourma, au Mali, et pour l’Oudalan, au nord du Burkina Faso.

Plusieurs meurtres à l’actif d’Oumeya Ould Albakaye


Il est jugé responsable d’un grand nombre d’attaques meurtrières contre les populations malienne et burkinabè. 
La France est en passe de boucler son retrait militaire du Mali après neuf ans d’engagement, poussée vers la sortie par la junte au pouvoir à Bamako depuis août 2020. La force Barkhane conservera le détenu quelques jours pour «une phase d’entretiens» avant qu’il ne soit transféré aux autorités maliennes, selon l’état-major français cité par l’AFP.

Partager.

Répondre