fbpx

Moody’s dégrade la note souveraine du Nigeria

Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est tout sauf une surprise. L’agence de notation Moody’s a abaissé la note d’émetteur à long terme du Nigeria en monnaie locale et en devises étrangères de « B2 » à « B3 », en raison notamment de la dégradation des finances publiques du pays et l’affaiblissement de sa position extérieure.

«La dégradation des finances publiques et l’affaiblissement de la position extérieure du Nigeria sont en partie le résultat d’une gouvernance faible, et sont susceptibles de durer. La chute brutale de la production pétrolière en 2022 et la prolongation des coûteuses subventions aux produits énergétiques ont presque entièrement érodé l’augmentation des recettes publiques que devait générer la hausse des prix du pétrole», souligne l’agence.

Pour les analystes de Moody’s, la position budgétaire et extérieure du Nigeria n’a pas bénéficié de la hausse des prix du pétrole en 2022, qui ont été en moyenne 42 % plus élevés qu’en 2021. Cela s’explique par une baisse de 32 % de la production pétrolière depuis le début de l’année (entre janvier et septembre 2022) et une hausse de la consommation intérieure de produits pétroliers ».

Moody’s, qui a placé la notation du Nigeria sous surveillance en vue d’une nouvelle dégradation, a également précisé que les leviers disponibles pour gérer l’affaiblissement des recettes et la hausse des coûts d’emprunt sont limités au regard des politiques monétaires en vigueur à l’échelle mondiale.  

Partager.

Répondre