fbpx

RDC : Une croissance de 6,1% attendue en 2022

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Banque centrale a annoncé, ce mardi 4 janvier 2022, que la République démocratique du Congo (RDC) pourrait atteindre une croissance économique de 6,1 % en 2022, contre 5,7% en 2021.

«Le pays s’est «fortement remis» de l’impact de la pandémie de Covid-19 en 2021, avec une croissance estimée à 5,7%. Une stabilité qui reflète la «bonne coordination dans la conduite des politiques budgétaire et monétaire du pays », a déclaré la Banque centrale du Congo (BCC), via un communiqué sorti après une réunion du Comité en charge de la politique monétaire de la BCC. Et ce, pour analyser les principaux faits économiques et financiers de l’année et discuter des perspectives à court terme. 
«Les perspectives de 2022 sont bonnes pour l’économie avec une croissance projetée à 6,1%, une inflation annuelle autour de 5,0% et la poursuite de la relative stabilité de la monnaie nationale», s’est-elle félicitée.

Le gouverneur de la Banque centrale, Deogratias Mutombo Mwana Nyembo

La BCC a, en outre, mentionné  qu’elle prévoyait de réduire son principal taux d’intérêt en 2022 de 8,5% à 7,5% après une période de stabilité macroéconomique. 
Selon ce communiqué, la croissance a été essentiellement tirée par le secteur minier porté par l’embellie des cours mondiaux des principaux produits d’exportation. 
Pour rappel, en mission à Kinshasa, la capitale congolaise, en décembre dernier, Kristalina Georgieva, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), avait affirmé que la RDC est une «lumière qui brille sur le continent africain». Elle faisait référence aux prix élevés des matières premières et des réformes gouvernementales qui ont amélioré les finances publiques. 
Mentionnons que ce pays aux dimensions continentales, avec 2.345.410 km2, est le premier producteur africain de cuivre et le premier producteur mondial de cobalt, métal stratégique pour la fabrication notamment des batteries. 
Néanmoins, malgré ses richesses minières, la République démocratique du Congo est  classée parmi les pays les plus pauvres et les moins avancés du monde. 
D’après les données des Nations-Unies, au moins 25% de la population congolaise, soit quelque 27 millions de personnes, sont confrontées à des conditions de crise ou d’insécurité alimentaire aiguë d’urgence.

Partager.

Répondre