fbpx

Sénégal. Nouveau contrat pour Eiffage

Pinterest LinkedIn Tumblr +
le groupe français Eiffage construira et exploitera l’autoroute Diamniado-Aéroport international Blaise Diagne

Le groupe français Eiffage construira et exploitera l’autoroute Diamniado-Aéroport international Blaise Diagne

Infrastructures. Suite à un appel d’offres international, le groupe français Eiffage construira et exploitera l’autoroute Diamniado-Aéroport international Blaise Diagne (AIBD).

Ce projet, d’un coût global de 79 milliards de FCFA (121 millions d’euros) sera exécuté à travers Eiffage Sénégal et Eiffage TP avec le soutien de l’Agence française de développement (AFD). Il s’agit d’un tronçon à quatre voies de 16,5 kilomètres de long qui viendra en prolongement de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio, construite aussi par Eiffage avec les concours financiers de la Banque mondiale, de l’AFD et de la Banque africaine de développement. Le numéro trois du BTP en France doit sa réussite à un carnet de commandes qui, bien qu’en recul de 3,5% à 11,74 milliards d’euros en 2013, reste tout de même dynamique à l’international avec 2,4 milliards d’euros) : centre de recherche Michelin (Urbalad), phase 2 de l’autoroute de l’avenir au Sénégal, terminal du port de Lomé (Togo), extension de l’Assemblée nationale au Gabon, fabrication du toit d’un stade en Irak. Le groupe a mis en place des équipes « aguerries » pour développer des affaires dans plusieurs pays : au Moyen-Orient, dans les pays « oil and gas » et en Afrique (Congo, Côte d’ivoire, etc.). Plusieurs pays seraient intéressés par son « modèle » sénégalais reliant la capitale à l’aéroport au parapétrolier, aux mines, en passant par les équipements de type stade ou musée au Moyen-Orient par exemple. Seul impératif : « y aller avec prudence pour réaliser les affaires avec des niveaux de marge nettement supérieurs à la France », explique le président d’Eiffage, Pierre Berger

tinmar 970
Partager.

Répondre