fbpx

Soudan : Un nouveau complexe portuaire sur la mer Rouge

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La société émiratie AD Ports associée au groupe soudanais Invictus Investment va investir 6 milliards de dollars dans la construction d’un complexe portuaire sur la mer Rouge. Le site abritera une zone industrielle, un aéroport international et une zone agricole couvrant environ 167 000 hectares. 35% de ses bénéfices reviendront à l’Etat soudanais selon l’accord conclu hier mardi 13 décembre.

Le Soudan a signé, mardi 13 décembre, un accord avec un consortium composé de l’opérateur portuaire émirati AD Ports et du groupe soudanais Invictus Investment pour le développement et l’exploitation d’un nouveau port et d’une zone économique sur la mer Rouge. AD Ports est détenu majoritairement par la holding ADQ, à capitaux émiratis. Invictus Investment est une filiale de DAL Group, le plus grand conglomérat privé du Soudan. 

« Ce projet gigantesque, dont le coût est estimé à environ 6 milliards de dollars, donnera un puissant coup de pouce à l’économie nationale et apportera d’innombrables bénéfices à l’ensemble du pays », a déclaré Gibril Ibrahim, ministre soudanais des Finances lors de la cérémonie de signature, révélant que l’Etat « aura droit à 35% des bénéfices nets du projet ». 

Le port d’Abou Amama sera construit à environ 200 km au nord de celui de Port-Soudan. Il comprendra une zone industrielle, un aéroport international et une zone agricole couvrant environ 167 000 hectares. Une route de 450 km de long reliera le port à la zone agricole d’Abu Hamad dans l’Etat du Nil.

Lors de la cérémonie de signature de l’accord qui s’est tenue à Khartoum, Osama Daoud Abdellatif, le fondateur de DAL Group dont les propos sont rapportés par l’agence Anadolu, a déclaré que le nouveau port « sera capable de traiter toutes sortes de marchandises » et qu’il « concurrencera Port-Soudan », par lequel transite la quasi-totalité des importations du pays et les exportations de pétrole du Soudan du Sud.

La signature de l’accord relatif à la construction du port d’Abou Amama intervient une semaine après la signature d’un accord-cadre entre la junte militaire au pouvoir à Khartoum et plusieurs forces civiles pour mettre fin à la crise profonde qui sévit dans le pays depuis le coup d’État mené en octobre 2021 par le chef de l’armée, Abdel Fattah al-Burhane. Les affaires sont les affaires !

Partager.

Répondre