fbpx

Tchad : Un ancien cadre de Bolloré nommé à la Douane

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En plein processus de transition, le Tchad veut accélérer les investissements publics pour soutenir l’économie face aux chocs exogènes. A cet effet, les autorités ont annoncé la nomination d’un nouveau directeur des douanes dont le principal objectif sera de renflouer les caisses de l’Etat.

Ahmat Abdelkerim Ahmat (Photo ), l’ancien directeur pays du groupe Bolloré Transport & Logistics au Tchad a été nommé au poste de directeur général des douanes. Il succède à Abdoulaye Tahiro Dabou, qui n’aura tenu que cinq petits mois à ce poste sensible.

Cette désignation intervient en plein processus de transition dans ce pays dirigé depuis avril 2021 par une junte militaire conduite par Mahamat Idriss Déby Itno. En dehors des ambitions de stabilisation politique et sécuritaire, les autorités tchadiennes envisagent notamment d’accélérer les investissements publics afin de relancer l’économie et d’améliorer les conditions de vie des populations.

Dans le cahier des charges du nouveau patron des douanes, figure l’amélioration du rendement financier. En gros, rapporter plus de recettes au Trésor. Au deuxième trimestre 2022, le taux de recouvrement des recettes budgétaires du pays était de 43 %, soit 913 millions de dollars, contre un objectif initial de 2,1 milliards. Les recettes fiscales, quant à elles, ont atteint un taux de recouvrement de 53 % sur la période étudiée, selon le rapport d’exécution du budget de l’Etat pour le deuxième trimestre 2022.

Les effets de la crise du Covid-19, les tensions des approvisionnements internationaux nées de la crise russo-ukrainienne et les conséquences de la crise sécuritaire dans le Sahel sont des facteurs qui mettent à mal l’économie tchadienne. «En parallèle, notre pays est confronté à une situation sociale tendue pour l’ensemble du corps social», ajoute le nouveau patron des douanes lors de sa prise de fonction. Abdelkerim Ahmat a fait ses armes dans le secteur privé. Il a été vice-président du patronat et représenté le secteur privé dans les discussions sur le transit et le transport en zone CEMAC. Avant sa nomination, il était directeur-pays de Bolloré Logistics au Tchad.

Partager.

Répondre