Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Transport aérien : APG Connect parie sur 8 milliards de passagers à l’horizon 2030

Transport aérien : APG Connect parie sur 8 milliards de passagers à l’horizon 2030

Le temps d’un week-end à Monaco, APG World Connect a réussi son pari de réunir pour la onzième fois près de cinq cents (500) acteurs de l’industrie du transport aérien. Ce beau monde est unanime pour dire que leur secteur avait la capacité d’absorber 8 milliards de passagers à l’horizon 2030.

Jean-Louis Barroux, Fondateur & Président d'APG Connect

Jean-Louis Barroux, Fondateur & Président d’APG Connect

APG World Connect vient de tenir sa 11ème édition à Monaco du 1er au 3 novembre 2019. Plus de 500 professionnels du transport aérien et décideurs dont une centaine de compagnies aériennes venues du monde entier et représentées par leurs dirigeants respectifs avaient répondu présent au Monte Carlo Bay Hotel & Resort, lieu de l’événement. “C’est un nouveau challenge pour toute l’équipe d’APG, et nous sommes très excités de le relever. Cette année le thème est : “8 milliards de passagers en 2030 : a risky challenge?”, déclare Jean- Louis Baroux, Fondateur & Président d’APG World Connect. Autrement dit, à Monaco, il s’agissait cette année de comprendre comment  l’industrie pourrait faire voyager 8 milliards de passagers en 2030. Il ressort des interventions et des débats que les avionneurs sont capables de relever ce défi. Au regard des professionnels, les avionneurs construisent des appareils de moins en moins polluants, d’une part, et d’autre part, les aéroports s’adaptent et proposent de plus en plus de liaisons “point à point” sans compter le fait que la technologie va permettre de proposer aux clients un produit de plus en plus personnalisé. Seule inquiétude, la montée du protectionnisme et du populisme. Comme l’a dit Sandrine de Saint-Sauveur, PDG d’APG organisateur du World Connect, “le transport aérien est un facteur de paix, tant que les gens peuvent voyager, ils rencontrent d’autres personnes. Cela évite les frontières qui se ferment en ce moment”. Et de se demander : “Est-ce que le trafic va continuer à doubler tous les quinze ans ? Je pense que cela dépend plus des infrastructures que des transporteurs. Il sera aussi intéressant d’entendre le point de vue de Tewolde Gebremariam, Ceo d’Ethiopian Airlines, une compagnie qui a une croissance énorme avec 60 destinations en Afrique. Ce continent a de gros besoins en matière de transport aérien”.

Tewolde Gebremariam, Ceo d’Ethiopian Airlines

Tewolde Gebremariam, Ceo d’Ethiopian Airlines

L’Afrique a son mot à dire

“L’Afrique est la prochaine frontière de la globalisation. La population la plus jeune du monde est issue de ce continent et en 2030 un habitant sur cinq sera africain. Depuis dix ans, l’Afrique connaît une croissance économique soutenue et les perspectives pour les dix prochaines années sont de +6% par an. L’Afrique compte 1,3 milliard d’habitants et son territoire est l’équivalent de l’Europe, la Chine, l’Inde, les Etats-Unis, le Mexique et le Japon ! Rien de moins… Sans oublier toutes les ressources : 42% de l’or mondial, 12% de pétrole ou encore 90% des diamants proviennent d’Afrique”, soutient le patron de la première compagnie aérienne africaine, Ethiopian Airlines lors de son exposé consacré à la croissance économique en Afrique. Outre l’Afrique, les dirigeants des compagnies aériennes, les constructeurs aéronautiques et les experts, s’accordent à dire que la croissance viendra aussi du marché chinois et des marchés “émergents”, au détriment de l’Europe et des Etats-Unis dont les croissances sont déjà moins soutenues.

Le défi de l’environnement

A Monaco également, les compagnies aériennes ont réfléchi à des solutions pour voyager plus proprement. Signe des temps, tous les intervenants présents ont clairement affiché leur détermination environnementale. Il faut dire que les initiatives ne manquent pas : cela est en train de se traduire sur le terrain à travers le renouvellement des flottes, l’usage de carburants moins polluants, des procédures de roulage plus économes et la compensation. La construction d’avion électrique est en cours : certains l’imaginent dans le long terme, d’autres plus optimistes.

 

Séance photo des membres de APG World Connect

Séance photo des membres de APG World Connect

Le tour de force d’APG

Et de 11 pour l’APG World Connect. Lors de cette onzième édition de ce grand rendez-vous inscrit dans la plupart des agendas des compagnies aériennes, des constructeurs d’avions et des experts de l’aéronautique, ce premier réseau mondial de représentant de compagnies aériennes, a tout simplement réalisé un tour de force. Pour rappel, APG qui propose ses services à plus de 200 compagnies étrangères, est aujourd’hui présent dans 176 pays, l’entreprise avait réuni 116 de ses 120 membres venus écouter les 14 speakers et échanger avec les 70 sponsors de l’événement durant trois jours.

 

DNES à Monaco,
Anthioumana Tandia

APG Connect Jean-Louis Barroux Transport aérien

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse