fbpx

Afrique de l’Est : le président Burundais élu à la tête de la CEA

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Président burundais Evariste Ndayishimiye a été élu, vendredi à Arusha, président de la Communauté est-africaine (CEA) pour un mandat d’un an.

L’annonce a été faite par le président sortant du bloc régional, le chef d’Etat kényan Uhuru Kenyatta, lors de la cérémonie de clôture des travaux du 22ème sommet ordinaire des chefs d’Etat de la CEA, qui s’est tenu les jeudi et vendredi à Arusha en Tanzanie.

Dans une allocution de circonstance, le président Ndayishimiye a affirmé sa détermination à oeuvrer pour faire avancer les objectifs du bloc, notant qu’il veillera à offrir plus d’opportunités aux femmes et aux jeunes au sein des instances de la CEA.

Il s’est, de même, engagé à élargir l’utilisation de la langue kiswahili, promettant d’améliorer le marché commun de la CEA et d’accélérer les procédures d’adhésion officielle de la Somalie au bloc régional.

Le président somalien, Hassan Sheikh Mohamoud, qui a participé à ce conclave en tant qu’invité spécial, a renouvelé la demande d’adhésion de son pays à ce groupement économique.

Les travaux du sommet se sont penchés sur la situation sécuritaire en RDC et la question de l’opérationnalisation de la force régionale de la CEA dans ce pays.

D’autres questions d’ordre économique ont également été abordées, en l’occurrence la zone de libre-échange régionale et l’union douanière.

La CEA est composée de sept pays de l’Afrique de l’Est, à savoir le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, le Soudan du Sud, la Tanzanie et la RDC.

Avec une population estimée à 312 millions d’habitants, le groupement régional affiche un Produit intérieur brut combiné de 240 milliards de dollars américains.

Partager.

Répondre