fbpx

Ces pays africains qui profitent de l’or

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Il y a un an le cours du métal jaune était autour de 1450 dollars l’once. Personne ne pouvait savoir alors que durant l’été 2020, il allait franchir la barre des 2000 dollars pour ensuite entamer sa phase de consolidation entre 1900 et 2000 dollars. Et selon les analyses, il n’a pas encore terminé sa course folle ; le cours va reprendre disent beaucoup.

L’or c’est justement la matière première africaine par excellence, puisque non seulement le continent a été le premier à en faire une exploitation massive avant même d’être en contact avec le reste du monde, mais aussi eu égard à l’importance de la production dans beaucoup de pays.

tinmar 970

En effet, si au niveau mondial, dans le top 10 on ne retrouve que deux pays africains parmi les plus gros producteurs, à savoir le Ghana et l’Afrique du Sud, il n’en demeure pas moins que le poids dans l’économie des producteurs demeure plus important que chez les premiers mondiaux dont l’économie est plus industrialisée.

Par exemple, pour le Ghana, qui a surclassé l’Afrique du Sud selon les chiffres récents avec 158 tonnes annuelles, contre 130 pour son désormais suivant, la production représente en valeur absolue quelque 9,854 milliards de dollars, soit 9,37% du PIB ghanéen. 

Quant à l’Afrique du Sud, la production aurifère est de 130,5 tonnes, représentant une valeur financière de 8,108 milliards de dollars, une somme qui reste importante même pour un pays dont le produit intérieur brut (PIB) est le deuxième plus grand du continent à 351 milliards de dollars. L’or représente en effet 2,31% du PIB sud-africain, contre 0,19% du PIB pour un pays comme la Chine qui est le premier producteur mondial avec ses 426 tonnes par an.

De même, le Soudan avec ses 127 tonnes en 2018 avant la chute de Omar El Béchir ou ses 94 tonnes en 2019, est aussi un pays qui compte beaucoup sur le métal jaune. D’autant que le pays a vu sa production multipliée par 13 au cours des dix dernières années, allant jusqu’à voler la vedette aux premiers d’Afrique de l’Ouest, à l’exception du Ghana. C’est d’ailleurs, l’un des facteurs de la croissance soudanaise et qui lui a permis d’atteindre un PIB de 100 milliards de dollars.

Enfin, l’or est aussi une ressource importante et la principale source de devises pour le Mali et le Burkina.

Partager.

Répondre