fbpx

Covid-19 : Le Ghana entre officiellement en récession

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour le deuxième trimestre consécutif, l’économie ghanéenne s’est contractée, faisant ainsi plonger officiellement la deuxième économie d’Afrique de l’Ouest dans la récession.

Techniquement, pour qu’il y ait récession, un pays doit connaître durant deux semestres de suite une croissance négative. C’est malheureusement le cas du Ghana qui voit son PIB reculer durant le troisième trimestre 2020, après le repli enregistré entre avril et juin.

En effet, de début juillet à fin septembre, le produit intérieur brut ghanéen a baissé de 1,1%, par rapport à la même période de l’année 2019, selon les données fournies par le gouvernement.


Samuel Kobina Annim, responsable des statistiques, a rappelé que ce repli reste moindre par rapport celui enregistré le trimestre précédent au début des mesures restrictives, durant lequel le PIB avait baissé de 3,2%.
A cause de cette nouvelle baisse, les projections optimistes de la Banque mondiale faisant état d’une croissance de 2% à 2,5% en 2020, pourraient être compromises.

Le Ghana qui est la deuxième économie d’Afrique de l’Ouest après celle du Nigeria a du mal à se remettre de l’impact d’une crise liée au virus, car de nombreuses entreprises restent fermées malgré l’allègement des règles sanitaires.

Certes, le Ghana a remporté une grande victoire avec la Côte d’Ivoire dans leur lutte contre les géants du chocolats pour augmenter les prix du cacao de 40 dollars la tonne. Néanmoins, les retombées de cette prime ne se feront réellement sentir que durant la campagne prochaine.

Partager.

Répondre