fbpx

Dette : Les yeux rivés sur les négociations de la Zambie, de l’Ethiopie et du Tchad

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les pays du continent ont les yeux rivés sur les négociations que mènent la Zambie, l’Ethiopie et le Tchad avec les créanciers. L’issue en sera déterminante pour paufiner le cadre commun de traitement de la dette mise en place par le G20. Il s’agira de voir si les créanciers privés pourront davantage y être pris en compte.

L’initiative des 20 pays les plus riches d’alléger la dette des 80 pays les moins nantis a certes permis à la plupart des Etats d’Afrique subsaharienne de souffler, mais c’est loin d’avoir été suffisant. Il faut voir en effet les difficultés auxquelles sont confrontées la Zambie, l’Ethiopie et le Tchad pour s’en convaincre. Ces trois pays, sont obligés d’ouvrir des négociations beaucoup plus avancées pour voir les possibilités qui s’offrent à eux pour tenir compte des engagements vis-à-vis des créanciers privés.

En effet, comme c’est possible depuis fin 2020, il s’agira surtout de ne plus se contenter uniquement du moratoire sur la dette publique, mais d’aller au-delà, concernant cette dette privée, notamment sur le marché des eurobonds. Sauf que ces privés sont beaucoup moins indulgents et souvent, il faut un coup de pouce du FMI pour aboutir à d’éventuels accords. Puisque, quand les détenteurs des eurobonds ne veulent pas céder, la restructuration de la dette privée passe immanquablement par un refinancement qui ne peut venir que des partenaires multilatéraux ou des pays du G20 pris individuellement.

C’est dire que la tâche est loin d’être facile, surtout que les pays riches ne veulent pas ouvrir une brèche en faisant du cas par cas. Ils continuent d’insister sur un traitement uniforme pour l’ensemble des 80 pays concernés, c’est pourquoi l’issue des négociations des trois pays africains va peut-être ouvrir de nouvelles solutions de restructuration de leurs engagements.  Quant à la question de savoir si l’annulation de la dette est envisageable, la réponse du G20 n’a pas changé.

Partager.

Répondre