fbpx

Grande muraille verte : le CIO finance une forêt olympique au Mali et au Sénégal

Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est un allié de taille pour un marathon olympique que vient d’avoir l’ambitieux projet de Grande muraille verte, devant planter 100 millions d’arbres entre le Sénégal et Djibouti, sur la bande sahélienne. Le Comité Olympique International (CIO) a décidé de financer la plantation de quelque 355.000 arbres au Sénégal et au Mali.

Alors que le projet de la Grande muraille verte commence à reprendre son souffle, il va bénéficier d’un important coup de pouce de la part du Comité Olympique International qui va financer la plantation de centaines de milliers d’arbres pour constituer une véritable forêt olympique.
Cet accompagnement se fera à travers des pépinières dans 90 villages choisis dans les deux pays d’Afrique de l’Ouest.
Cette première phase serait d’ailleurs déjà lancée pour que, dans une seconde, la plantation proprement dite des espèces locales.
Le projet de la Grande muraille verte, faut-il le rappeler, a été mis en place à l’initiative de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, au début des années 2000. Malheureusement, les pays qu’elle est censée traverser ne montrent pas tous un égal intérêt à son égard. Ce n’est qu’au Sénégal où les autorités semblent réellement s’impliquer. Mais, dernièrement, avec l’intérêt porté au climat, le projet connaît une nouvelle phase qui pourrait être salvateur.

Partager.

Répondre