fbpx

Métro d’Abidjan : La France apporte un prêt de 250 millions d’euros

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Métro d’Abidjan : La France apporte un prêt de 250 millions d’euros

Alors que les travaux de déguerpissement et de tracé du métro sont en cours, le gouvernement ivoirien vient d’avoir un appui inespéré : un prêt de 250 millions d’euros de Paris.

Pour rappel, c’est lors de la visite du président Emmanuel Macron à Abidjan en novembre 2017 que fut lancé le projet du métro d’Abidjan. La France a joué sa partition en accordant un prêt de 250 millions d’euros pour financer la nouvelle ligne de transport urbain.

Pour la réalisation de cette infrastructure stratégique pour Abidjan, le ministre des Finances Adama Coulibaly et le ministre français délégué au Commerce extérieur, Olivier Becht ont procédé à la signature validant la transaction depuis la capitale économique ivoirienne.

Le choix du métro est une opportunité pour le district d’Abidjan pour désengorger la grande métropole ivoirienne de ses embouteillages en mettant à contribution l’arène ferroviaire.

Pour sa part, l’argentier ivoirien s’est dit satisfait de la présente signature. Il a réitéré que l’État a manifesté son engagement à travers la libération des emprises. «C’est un métro qui va partir d’Anyama (Nord Est) jusqu’à Port-Bouët (Sud Maritime). Il y a une partie Nord qui concerne le trajet Anyama-Plateau et la partie Sud qui couvre Plateau-Port-Bouët en pleine périphérie. Nous avons libéré toutes les emprises à 95% sur la partie Nord et sur la partie Sud, la libération des emprises est faite à 85%», a t-il révélé.

540 000 passagers par jour

Dès que débutera la desserte, le Métro d’Abidjan pourra transporter jusqu’à 540.000 passagers par jour et permettra la création de 2000 emplois. Un défi pour le Président Ouattara qui a ouvert divers fronts similaires dans toute la capitale économique ivoirienne pour désengorger le trafic.

 

Partager.

Répondre