fbpx

Nigeria : La Banque centrale en guerre contre la thésaurisation

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Banque centrale nigériane (Central Bank of Nigeria) mettra en circulation de nouveaux billets de naira, la devise nationale, d’ici 15 décembre 2022. C’est ce que vient d’annoncer son gouverneur, Godwin Emefiele lors d’une conférence à Abuja rapportée par Ecofin.

Les coupures de 100, 200, 500 et 1000 nairas seront remplacées par de nouveaux billets car ce sont elles qui font l’objet de la contrefaçon par des réseaux criminels.

80% de la monnaie en circulation hors banque

Cette mesure vise par ailleurs à lutter contre la thésaurisation du naira par les ménages, un bas de laine qui prend des proportions inimaginables. Selon la Banque centrale, au moins 80% de la monnaie en circulation se trouve en dehors des circuits bancaires. L’Institut d’émission cherche donc à reprendre le contrôle sur cette masse monétaire, en obligeant les Nigérians à retourner les billets dans ses coffres.

Godwin Emefiele

Godwin Emefiele, Gouverneur de la Banque Centrale du Nigeria

L’autre principal objectif de cette initiative sera la lutte contre la contrefaçon du naira, dont les versions actuellement en circulation datent de 20 ans. « En effet, le développement récent de la technologie photographique et les progrès des dispositifs d’impression ont rendu la contrefaçon relativement plus facile.

Cette annonce intervient alors que l’économie nigériane fait face à une tendance inflationniste faisant écho à celle en cours dans plusieurs pays africains. Malgré les hausses successives des taux directeurs de la Banque centrale, l’inflation a continué à grimper, atteignant un taux de 20,77% en septembre.

 

Partager.

Répondre