fbpx

Notation : L’Agence japonaise de notation de crédit appuie la note AAA de la Banque africaine de développement

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Elle a également félicité la Banque Panafricaine pour son solide soutien aux pays membres, comme en témoignent les sept augmentations générales de capital qu’elle a réalisées à ce jour.

L’Agence japonaise de notation de crédit (JCR) a confirmé ce vendredi 03 septembre la notation triple AAA à long terme de la Banque africaine de développement avec une perspective stable. Elle l’a également félicitée pour son solide soutien aux pays membres, comme en témoignent les sept augmentations générales de capital qu’elle a réalisées à ce jour. Le rapport reflète la structure financière, la gestion des risques et le financement de l’institution, notant que JCR surveille si les banques multilatérales de développement sont suffisamment viables financièrement pour soutenir leurs activités en termes de structure financière, de rentabilité et de gestion des risques.

Le rapport note que « l’investissement de trésorerie de la Banque vise à assurer une liquidité abondante et une gestion efficace des actifs ». L’Agence japonaise de notation de crédit  ajoute : «la BAD a respecté presque toutes ses réglementations internes prudentes en matière de prêts, de participation au capital, d’utilisation du capital-risque, d’emprunt et de liquidité à la fin de 2020. Le ratio d’utilisation du capital-risque de la Banque a été proche de la limite supérieure définie par son règlement interne.”

Cependant, JCR estime que la Banque panafricaine continuera à se conformer à la réglementation «dans la mesure où elle a pris des mesures correctives, notamment l’augmentation de capital exceptionnelle temporaire appelable en mars 2021, l’optimisation de son portefeuille d’actifs, et que des progrès sont réalisés dans le paiement de la dette. »

Tout en notant que l’impact continu de la pandémie de Covid-19 pourrait affaiblir la qualité des actifs de l’institution financière continentale principalement avec ses prêts non souverains, JCR a déclaré que «toute augmentation du coût du crédit peut être principalement absorbée par les bénéfices et que son impact sur les finances sera limité.”

JCR a également écarté la possibilité que les notations actuelles subissent une pression à la baisse si la majorité des pays membres ne paient pas la dernière augmentation de capital, ou lorsque les prêts non souverains de la Banque augmentent en volume et que la qualité de leurs actifs se détériore considérablement à long terme.

Bajabulile «Swazi» Tshabalala, Vice-président des finances et directeur financier de la Banque africaine de développement, a déclaré : «les notations de l’agence japonaise de notation de crédit sont la preuve de nos politiques prudentes de gestion des risques, de nos solides performances financières et du solide soutien dont nous bénéficions de nos membres. »

Pour rappel, la Banque africaine de développement détient actuellement des notes triple A de Fitch, Moody’s et Standard and Poor’s.

Partager.

Répondre