fbpx

Pour la première fois, les métaux seront plus rentables que le pétrole

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour la première fois depuis bien longtemps, les métaux seront plus rentables que les hydrocarbures. C’est en tout cas, ce qui ressort des projections faites par l’agence Bloomberg qui estiment que le bénéfice annuel des 5 plus gros producteurs de métaux sera supérieur à celui des 5 majors pétrolières.

Certes l’or avait vu son cours en 2020 dépasser la barre psychologique des 2000 dollars, mais ce n’est pas l’unique raison de ce changement qui est en train de s’opérer dans la hiérarchie des matières premières. Le bouleversement est venu de la moins attendue d’entre elles, à savoir le fer. En effet, ce métal vaut désormais son pesant d’or. En février dernier, il a vu son cours progresser de 88% par rapport à la même période de l’année dernière à 165 dollars la tonne. 

Or, le fer est après le pétrole, la matière première la plus vendue au monde, ce qui fait qu’il y a un effet volume qui sera salutaire pour les plus gros producteurs. Ainsi, selon Bloomberg, les plus gros producteurs de métaux que sont BHP, Rio Tinto, Vale, Anglo American et Fortescue Metals engrangeront un total de 65 milliards de dollars de résultats nets à eux cinq. Il s’agit de 13% de plus que ce qui est attendu comme bénéfice des cinq majors du secteur des hydrocarbures. 

Il faut dire que outre le fer, les autres métaux ne sont pas en reste. En effet, les métaux non-ferreux comme le nickel, le platine, l’aluminium, l’étain, le cuivre, le plomb et le zinc dont certains ont vu leur cours dépasser 10.000 dollars la tonne.

En réalité, l’envolée du prix des métaux est étroitement liée au développement des énergies vertes qui nécessite notamment des batteries faites à partir de ces métaux. C’est pourquoi la comparaison avec le pétrole a beaucoup de sens, puisqu’elle témoigne de l’ère de l’après pétrole.

Partager.

Répondre