fbpx

UEMOA : Les majors marocains trustent 21,7% du marché bancaire

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les groupes bancaires marocains continuent de récolter les résultats de leur réorientation stratégique opérée au tout début des années 2000 en misant sur l’Afrique sub-saharienne.

En 2021, leur part de marché était estimée à 21,7% dans le secteur bancaire de l’UEMOA, selon un rapport du FMI cité par Ecofin. L’Afrique sub-saharienne génère par ailleurs 30% des bénéfices de trois majors bancaires marocains implantés en Afrique sub-saharienne (Attijariwafa bank, BCP et BOA, Groupe BMCE).

Leaders au sein de l’Uemoa

A eux trois, les groupes marocains tenaient le lead du marché bancaire au sein de l’UEMOA à la fin de l’année 2021 même si individuellement, les premières places du podium reviennent à Ecobank (10,1%) et Société Générale (9,8%).

Lire aussi :Licornes américaines, L’incroyable talent d’immigrants !  

Portées par leurs 26 filiales, les banques marocaines affichent l’une des importantes capillarités au sein de la région, avec un peu plus de 20% des guichets de banques, 22,7% des distributeurs automatiques et 28,1% des 17,4 millions de comptes bancaires. Elles ont aussi eu une contribution au bénéfice net global du secteur de l’ordre de 26,6% d’un montant estimé à plus de 799 milliards de FCFA (1,22 milliard de dollars)

Avec cinq filiales dans l’UEMOA, le groupe Société Générale est le leader en termes de part du bénéfice net (12,7%). Son poursuivant, Ecobank, avec 12,4% est toutefois premier en termes de part de marché par groupe, ainsi que de présence géographique sur les marchés de l’ensemble des pays de la région.

Les filiales des groupes bancaires marocains constituent les deuxièmes acteurs du secteur dans l’UEMOA juste après Ecobank, tandis que Coris Bank, 3ème, ferme le podium.

Partager.

Répondre