fbpx

Bénin : Sanctions américaines contre le régime de Talon

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au Bénin, l’emprisonnement des opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou a été condamné par l’opposition et la société civile, mais a aussi irrité les chancelleries occidentales.

Les Etats-Unis qui avaient déjà dénoncé une ingérence politique dans le système de justice pénale ont annoncé une réduction de leur aide à Cotonou. 
Le gouvernement américain, par le biais de son agence d’aide à l’étranger, le Millennium Challenge Corporation (MCC), a décidé de sanctionner le Bénin en raison « du déclin général sur plusieurs années de l’engagement du Bénin envers les critères d’éligibilité du MCC, et les principes de gouvernance démocratique». La nouvelle a été rendue publique le mercredi 15 décembre, via un communiqué
Selon le MCC, depuis plusieurs années, le Bénin ne respecte plus certains engagements entrant dans ses critères d’éligibilité. Il a donc décidé de «réduire de manière significative la part du pays dans l’investissement régional» prévu par le MCC. 
Washington avait déjà exprimé sa préoccupation quant à la condamnation des opposants Reckya Madougou et Joël Aïvo à de lourdes peines. «Nous sommes alarmés par l’érosion continue de l’espace de dissidence, l’augmentation globale des restrictions à l’autonomie participative et à la liberté d’expression, et le ciblage systématique des personnalités politiques de l’opposition», indique un communiqué du Département d’Etat. 
Le Pr. Joël Aïvo, dont la candidature à la présidentielle d’avril 2021 avait été rejetée, a été reconnu coupable de «blanchiment de capitaux» et «atteinte à la sûreté de l’Etat». Il a été condamné à dix ans de prison. Reckya Madougou, ancienne garde des sceaux, a écopé elle, de vingt ans de prison pour «terrorisme».

Partager.

Répondre