fbpx

Mouvements sociaux africains : La 2è édition du Baraza à Johannesburg, du 12 au 14 octobre

Pinterest LinkedIn Tumblr +

TrustAfrica, Wallace Global Fund et le Centre for African Philanthropy and Social Investment (CAPSI) de la Wits Business School, organisent du 12 au 14 octobre à Johannesburg, le Baraza 2022 des mouvements sociaux africains. L’événement réunira les leaders  des  mouvements  sociaux et  leurs alliés qui travaillent en première  ligne des  luttes  sociales pertinentes  à travers le continent.

Ce Baraza sera ainsi l’occasion pour les mouvements sociaux du continent de se rassembler, de partager leurs expériences et d’esquisser des stratégies pour les aspirations futures.

L’incapacité du monde à traiter équitablement le Covid-19 constitue l’ultime mise en accusation d’un système mondial qui donne la priorité au profit par rapport aux personnes et ignore les besoins des plus vulnérables de la société.

Il y a déjà une grande contestation en cours pour définir et façonner l’avenir, y compris les efforts acharnés des élites et de ceux qui ont toujours détenu le pouvoir pour se reproduire et donner un nouveau souffle aux idées qui n’ont pas fonctionné et nous ont amenés à un point d’effondrement mondial. Cela demande un mouvement continu ! Dans ce cadre, TrustAfrica, Wallace Global Fund et le Centre for African Philanthropy and Social Investment (CAPSI) de la Wits Business School organisent du 12 au 14 octobre 2022 à Johannesburg, la 2ème édition du Baraza des Mouvements Sociaux Africains. Un événement auquel participeront des Soudanais, Sénégalais, Gambiens, Congolais, Burkinabè, Sud-africains, Nigerians, Kenyans, Tunisiens, Algériens, Égyptiens, Swazilandais et Zimbabwéens pour n’en nommer que quelques-uns.
Ce Baraza est l’occasion pour les mouvements sociaux du continent de se rassembler, de partager leurs expériences et d’esquisser des stratégies pour les aspirations futures.
Le moment politique mondial auquel nous sommes confrontés appelle à une nécessaire ré-imagination de l’avenir et à un nouvel engagement à s’organiser pour la transformation sociale. Notre tâche en tant que mouvements progressistes est de ré-imaginer une société plus juste, loin des prescriptions néolibérales qui ont fait des ravages dans l’humanité et nous ont conduits au précipice d’une catastrophe climatique. Nous pensons qu’il est important de centrer les voix et l’action des citoyens ordinaires et des communautés à travers l’Afrique en parlant avec audace de l’avenir que nous voulons pour l’Afrique et le monde. Nous pensons que des alternatives viables émergeront des mouvements engagés dans des luttes concrètes autour de certaines des questions les plus urgentes de notre époque, notamment la justice climatique, la justice économique et les droits politiques.

Les mouvements sociaux africains Baraza (#ASMBaraza2022) réuniront des dirigeants et des alliés des mouvements sociaux de tous les secteurs et pays, ainsi que des partenaires financiers, pour réinventer et élaborer collectivement des stratégies de renforcement des mouvements et de la solidarité vers une société plus juste. Il interrogera le moment mondial actuel d’un point de vue africain et fournira un espace aux mouvements et aux partenaires financiers pour explorer la co-création de solutions à certains des défis les plus urgents d’un point de vue africain et centré sur les personnes, notamment :
• Engager collectivement le moment mondial et ses implications pour les luttes progressistes en Afrique en examinant les tendances autour de la démocratie et de l’espace civique, la justice économique et l’agenda énergétique, climatique et de transition juste ;
• Offrir une opportunité d’échange de compétences essentielles entre les leaders du mouvement et explorer les moyens de développer des cadres durables pour améliorer les compétences et l’éducation politique ;

  • Développer collectivement une stratégie sur le développement d’un cadre panafricain de soutien aux mouvements sociaux visant à renforcer l’organisation, le réseautage, la solidarité et les campagnes conjointes.

 
CAPSI

Centre on African Philanthropy and Social Investment (CAPSI), le premier du genre en Afrique, a été structuré pour promouvoir le changement social en construisant une culture de don efficace et de responsabilité sociale et civique des entreprises. Il sert de source de connaissances, de réseau de partenariats et de motivation pour l’innovation et l’engagement communautaire. Le Centre aspire à former une nouvelle génération d’experts, de chercheurs et d’universitaires africains en philanthropie africaine, en investissement social et dans les disciplines connexes. https://capsi.co.za

TrustAfrica

TrustAfrica  est une organisation panafricaine qui contribue aux initiatives de développement durable en soutenant divers mouvements de plaidoyer et en faisant progresser le changement systémique grâce à la collaboration avec les mouvements sociaux, la société civile et les organisations féministes. Il mène ses activités en organisant des dialogues, en accordant des subventions, en générant des connaissances, en renforçant les institutions et en fournissant une assistance technique. https://www.trustafrica.org/Fr/

Fonds Mondial Wallace

Wallace Global Fund est une fondation inspirée par la vision progressiste de son fondateur initial, Henry A. Wallace, qui a défendu ce qu’il appelait « l’homme ordinaire » dans la lutte contre les élites fortunées pour le contrôle du gouvernement et des précieuses ressources de la planète. Cette phrase, inventée dans son discours le plus célèbre en tant que Vice-président des États-Unis en 1942, envisageait une Amérique pour le peuple et du peuple, une Amérique qui privilégiait le plus grand nombre et pas seulement l’élite. Il a appelé à une «révolution populaire», une rhétorique progressiste qui contrastait fortement avec la poussée conservatrice d’un système dominé par la «libre entreprise économique» pour les entreprises. C’est la vision radicale mais stratégique de Wallace qui sous-tend notre travail pour faire avancer le changement fondamental des systèmes

Partager.

Répondre