fbpx

Interview : Souleymane Ismail Daddah, Directeur général de SPS Services Mauritanie

Pinterest LinkedIn Tumblr +

 

«SPS Services est l’un des leaders en équipements de sécurité minière en Mauritanie»

 

 

Souleimane Ismail DaddahAFRIMAG : Quelle appréciation faites-vous aujourd’hui de la sécurité dans les mines en Mauritanie ?

Souleymane Ismail Daddah : Avec le boom minier et énergétique que connait le pays ces dernières années et l’arrivée des groupes internationaux, on a constaté une certaine prise deconscience dans le domaine essentiel que constitue aujourd’hui la sécurité en milieu de travail dans les industries extractives. Ces dernières années les conditions de sécurité se sont améliorées avec la mise en place des normes hygiéniques et environnementales. Ceci a d’ailleurs été renforcé par la création de Direction et de Département de sécurité et d’environnement au niveau de chaque mine. Il faut noter que le cadre juridique de l’exploitation minière en Mauritanie est composé de lois et de décrets qui organisent le secteur minier et la protection de son environnement.

Cela étant, le Code minier mauritanien organise la recherche, l’exploitation et l’exportation minière… Il impose dans ses articles, 49 et 53 une série d’obligations en matière d’environnement que l’exploitant est tenu de respecter avant, pendant et après son activité minière. Ce sont notamment le respect de la législation relative à la sécurité et à la santé du personnel. Les exploitants sont également tenus d’exploiter suivant les règles de durabilité. La Mauritanie est de plus en plus attrayante pour les investisseurs miniers. La SNIM n’est plus le seul acteur ! plusieurs groupes privés sont venus s’installer dans le pays.


Votre société, SPS services, qui travaille en partenariat avec le géant américain 3M s’est positionnée sur le marché mauritanien de la sécurité. qu’est-ce que vous proposez aux compagnies minières pour les accompagner dans le domaine de la sécurité des mines ?

SPS Services propose toute une gamme d’équipements de sécurité, communément appelée EPI (Equipements de Protection Individuelle). Concrètement, notre offre couvre des besoins diversifiés en équipements comme la protection respiratoire, auditive, oculaire, combinaisons jetables ….

Nous proposons également toutes les autres solutions que notre partenaire 3M offre aujourd’hui à sa clientèle minière dans les autres régions du monde. Cela va des accessoires de raccordement électrique, réparation de bandes convoyeuses, signalisation routière, consommables industrielles …

Quelle place occupe la sécurité des mines dans les conventions minières qui régissent les conditions d’exploitation des mines en Mauritanie ?

La sécurité des mines occupe une place importante. Le nouveau Code minier mauritanien exige des normes contraignantes pour minimiser les risques de toute nature afin de pouvoir travailler dans des conditions de sécurité optimales.

Comment les compagnies minières avec qui vous travaillez voient-elles votre partenariat avec 3M ?

3M est une société centenaire et est leader mondial dans le domaine des EPI. C’est une multinationale qui investit énormément dans la R&D, action qui lui permet d’être à la pointe de l’innovation, et donc de présenter des produits et solutions qui améliorent les conditions de travail (protection et confort), de ce fait elle est aussi bien vue par les sociétés minières que par les employés. SPS a su jusqu’à aujourd’hui nouer des partenariats avec des leaders mondiaux dans leur activités, dont 3M, ce qui nous offre aujourd’hui une certaine crédibilité vis-à-vis de notre clientèle.

SPS services offre-t-elle ses services à d’autres marchés que celui de la Mauritanie ?

Pour le moment, nos activités se limitent aux marchés domestiques. Devenue un pays minier, la Mauritanie attire aujourd’hui de plus en plus de groupes internationaux demandeurs de solutions diverses. Notre ambition et de devenir un partenaire privilégié des groupes miniers sur la Mauritanie et éventuellement sur le Mali où nous avons déjà une structure qui prospecte d’éventuels marchés. L’accès routier entre la Mauritanie et le Mali sera un facteur clé de succès qui nous permettra de bénéficier les mines maliennes de notre expertise dans le domaine et d’un stock existant. Une livraison de Nouakchott à Bamako prend 3 à 5 jours, ce qui est un temps record au vu de sa position géographique.

Que représente pour vous un salon comme le SEMICA du Burkina Faso ?

Comme tout salon, le SEMICA peut servir de lieu d’opportunités entre offreurs et demandeurs. C’est également une occasion de s’informer des dernières innovations technologiques.

Partager.

Répondre