Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Ouagadougou capitale africaine des mines et de l’énergie

Ouagadougou capitale africaine des mines et de l’énergie

Le SEMICA, une vitrine des professionnels des mines et de l’énergie

 

. Du 29 au 31 mai 2014, la capitale burkinabè, Ouagadougou fait l’attraction de plus de 3000 professionnels ou acteurs des secteurs des mines, de l’énergie et des carrières venant des quatre coins du monde à l’occasion du troisième Salon international de l’énergie, des mines et des carrières (SEMICA)

 . Placée sous le thème : « Contribution du secteur minier à l’émergence des Etats de la CEDEAO : Etats des lieux et Perspectives », l’édition de 2014 connait la participation de 56 pays et une centaine d’entreprises exposantes

extraction miniereOuagadougou devient de plus en plus un véritable un carrefour d’affaires pour les acteurs mondiaux agissant dans les secteurs des mines, de l’énergie et des carrières en Afrique. Et ce, par l’entremise du Salon international de l’énergie, des mines et des carrières (SEMICA). Initié depuis maintenant trois ans par BITEL Communication, une agence de conseil en communication, marketing et évènementiels de droit burkinabè et membre de la Chambre des mines du Burkina, le SEMICA s’affiche comme étant un salon multi spécialiste offrant un cadre d’échanges aux acteurs des secteurs minier et de l’énergie pour promouvoir leur savoir-faire et nouer des partenariats stratégiques. C’est une plateforme de rencontres des plus influents investisseurs, et des financiers, des acteurs du secteur minier africain et des pouvoirs publics. Le Salon offre par ailleurs, des opportunités d’affaires entre les industries minières et les fournisseurs des biens et services.    

Le SEMICA 2014 qui attend plus de 3000 visiteurs, s’articule autour de trois grandes conférences thématiques, une table ronde sur la Directive minière de la CEDEAO, 15 sessions-pays dédiées aux pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et 9 cocktails de réseautage. En plus des 15 Etats membres de la CEDEAO, les participants viennent d’autres pays d’Afrique, d’Europe, d’Australie, d’Asie, du Canada, des Etats-Unis d’Amérique. Au total, ce sont des délégations de 56 pays à travers le monde qui participent à ce Salon de rencontres d’affaires et de partage d’expériences.

Il faut noter que le SEMICA s’agrandit au fil des éditions. En effet, cette année, les organisateurs innovent en initiant un « Programme Etudiants ». Il s’agit d’une offre de 200 bourses faite aux instituts de formation permettant à leurs étudiants de participer pleinement à cette troisième édition. Ce qui va leur permettre de se frotter déjà aux acteurs de terrain tout en espérant rencontrer des opportunités. Des majors dans le secteur minier sont également attendus à ce 3e rendez-vous du SEMICA.

CEDEAO Mines SEMICA

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse