fbpx

Côte d’Ivoire : La BAD va financer l’électrification de 1300 localités rurales ivoiriennes

Pinterest LinkedIn Tumblr +

 Dans le cadre de la première phase du Projet de renforcement des ouvrages du système électrique et d’accès à l’électricité (PROSER I), le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le 25 mars 2020 un prêt d’un montant de 62,35 millions d’euros à l’État de Côte d’ivoire. Ce prêt conforte les autorités ivoiriennes dans leur ambition de porter à 100 % le taux d’électrification du pays.

 

Objectif de 100% de taux de couverture 

tinmar 970

Électrifier la Côte d’ivoire à 100% est l’un des vœux chers aux autorités ivoiriennes. Objectif quasiment atteint avec le décaissement de ce fonds qui va servir à électrifier 1388 localités rurales réparties dans 11 districts que sont le Comoé, le Denguélé, les Lacs, les Lagunes, les Montagnes, les Savanes, Sasandra, la vallée du Bandama, le Woroba, Yamoussoukro et Zanzan. C’est en tout 797.000 habitants qui pourront ainsi bénéficier de l’énergie électrique.

Marie Laure Akin Olugbadé, Directrice générale de la Banque africaine de développement pour l’Afrique de l’oues

Marie Laure Akin Olugbadé, Directrice générale de la Banque africaine de développement pour l’Afrique de l’oues

Le présent projet couvre également l’électrification de 114.000 ménages ivoiriens à travers le Programme électricité pour tous (PEPT). Pour Marie Laure Akin Olugbadé, Directrice générale de la Banque africaine de développement pour l’Afrique de l’ouest : «Ce projet d’électrification rurale constitue une contribution à la redistribution équitable des fruits de la croissance économique que connaît le pays depuis une dizaine d’années, en fournissant aux populations rurales, généralement à faibles revenus, un service social de base pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Avec ce projet, les populations ne verront pas simplement les lignes électriques passer au-dessus de leurs habitations, le projet financera également les frais de raccordements de milliers de ménages afin de leur donner un accès effectif à l’électricité». En effet, le PROSER I est un volet du programme national d’électrification rurale (PRONER), un vaste programme qui prévoit entre autres la construction de 6460 km des lignes de 33kv, 3419 km de lignes basses tensions et 1394 postes de distribution rurales. Par ailleurs, il prévoit éalement 11 postes sécurisés de transport d’énergie. Le PROSER I est le 38ème projet piloté par la BAD en Côte d’ivoire. Il porte ainsi à 2,1 milliards d’euros les engagements de l’institution panafricaine envers le pays. Le portefeuille de projets pilotés par la banque à ce jour en faveur de la Côte d’ivoire est à 72% constitué de projets d’infrastructures de transport et d’énergie.

Partager.

Répondre