fbpx

Dakar : Le Président de la BAD en conversation avec les passagers du TER

Pinterest LinkedIn Tumblr +

«Bonjour Madame ! Je m’appelle Akinwumi Adesina, que pensez-vous du TER ?» :  quand le Président Akinwumi Adesina discute avec les passagers du Train express régional (TER) du Sénégal.

Cette infrastructure de mobilité urbaine de dernière génération, est déjà en train de répondre à la lancinante équation de la mobilité dans la capitale sénégalaise, Dakar. 
Ce samedi 29 janvier 2022, le Train express régional (TER) voit arriver à son bord un passager bien particulier, le Président de la Banque africaine de développement (BAD), Dr. Akinwumi Adesina. Il a pris son ticket à la gare de Diamniadio pour rallier le centre-ville de Dakar. «Bonjour madame ! Je m’appelle Akinwumi Adesina. Je suis le Président de la Banque africaine de développement. Nous avons contribué au financement de ce train. Je voulais savoir quelles sont vos impressions ?», lance-t-il à une dame, confortablement assise en première classe du train.«Franchement, je suis très satisfaite. C’est magnifique ! C’est aussi très bénéfique pour nous les habitants de la banlieue. Imaginez le calvaire que nous vivions avant la mise en circulation du train. Pour mon cas, par exemple, je quittais tous les jours chez moi ‪vers 5 heures du matin‬ pour ne rentrer à la maison que tard ‪le soir à 20 heures‬. Maintenant, ce n’est plus qu’un vieux souvenir», répond automatiquement la dame pour qui le nouveau train constitue une aubaine.
Elle poursuit sur le gain de temps et la sécurité : «Je ne suis plus stressée par le transport en commun. Je ne perds plus de temps pour aller au boulot. J’économise de l’argent et je rentre tôt à la maison pour m’occuper des enfants», avance-t-elle à l’attention du Président, visiblement impressionné par le témoignage de cette usagère du TER.
Elle est confortée par un homme entre deux âges, assis à ses côtés : «la bonne organisation, la qualité du service, le confort et aussi le respect des heures de départs et d’arrivée.»

Un des responsables du TER ne cache pas sa satisfaction : «avant la mise en service du train chacun y allait de ses supputations sur la qualité du service. Mais aujourd’hui il n’y a plus de doute à ce sujet. Et nous sommes heureux de participer à la mise en œuvre de ce projet qui répond aux besoins des populations».
A chacun des arrêts des 14 gares du trajet Diamniadio-Dakar, un chassé-croisé est noté entre passagers arrivés à destination et ceux rejoignant la rame, sans bousculade. Cette infrastructure de mobilité urbaine de dernière génération, est déjà en train de répondre à la lancinante équation de la mobilité dans la capitale. A la descente du train, Dr. Adesina a exprimé «toute sa fierté et celle de la Banque» d’avoir participé à ce projet.

Partager.

Répondre