fbpx

Macky Sall : «L’Afrique fait face à l’expansion du terrorisme, aux conflits internes et aux crises climatique et sanitaire»

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Afrique est confrontée à divers maux, dont l’expansion du terrorisme, les conflits intra et inter étatiques, la recrudescence des coups d’Etat, ainsi que les effets combinés du changement climatique, de la pandémie de Covid-19 et du conflit en Ukraine, a déclaré le 24 octobre à Dakar le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, également président en exercice de l’Union africaine (UA).

« Force est de constater que le tableau n’est pas reluisant » sur le continent africain, a reconnu Macky Sall, lors de la cérémonie d’ouverture de la 8e édition du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, placé sous le thème « L’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes : défis de stabilité et de souveraineté ». « Le continent africain est devenu aujourd’hui un des épicentres du terrorisme », a-t-il ajouté, soulignant que le terrorisme qui gagnait du terrain sur le continent n’était pas seulement une affaire africaine.

« Pour inspirer confiance et adhésion, le multilatéralisme doit servir les intérêts de tous », a préconisé le président sénégalais, ajoutant que les menaces à la paix et à la stabilité résidaient également dans la crise économique profonde qui secouait le monde.

Il a souhaité que le Conseil consultatif de haut niveau sur un multilatéralisme efficace, mis en place par le Secrétaire général des Nations Unies, fera œuvre utile en examinant des problématiques majeures telles que la paix et la sécurité, le climat, l’architecture financière internationale et l’espace numérique.

Le Forum de Dakar est une rencontre internationale sur la paix et la sécurité durant laquelle des dirigeants mondiaux, chefs d’Etat et de gouvernement et décideurs, s’entretiennent et discutent avec des acteurs et experts de divers horizons. Cette 8e édition du Forum dure deux jours.

Partager.

Répondre