Dernières nouvelles
Accueil » Dossier du mois » Interview : Charles Nganga, Directeur du Tourisme et de l’hôtellerie

Interview : Charles Nganga, Directeur du Tourisme et de l’hôtellerie

Charles Nganga revient sur les défis que le tourisme congolais doit relever en termes de ressources humaines.

AFTIMAG: Quel rôle peut jouer le tourisme au Congo dans la création d’emplois ? 

Charles NgangaCharles Nganga : Le tourisme est un puissant vecteur de croissance économique et de création d’emplois à travers le monde. Il représente directement et indirectement 8,8% des emplois dans le monde, soit un peu plus de 258 millions de personnes. Le Conseil du voyage et du tourisme estime que ce secteur pourrait créer 3,8 millions d’emplois en Afrique subsaharienne. Ceci pour témoigner de l’importance que le tourisme peut également jouer au Congo. Bien structuré et développé, son impact sur l’économie peut se mesurer en terme de création d’emplois mais aussi bien de croissance économique.

Il est également un secteur où la parité parait la plus facile à atteindre. Il sert aussi de marchepied pour la jeunesse.

Combien évaluez-vous les besoins du tourisme congolais en personnels qualifiés?

En faisant l’état des lieux sur la formation dans le domaine du tourisme au Congo, la Stratégie nationale et le Plan directeur du développement durable du tourisme, avaient révélé le manque important de qualification aux métiers du secteur aussi bien dans l’administration que dans les structures privées évoluant dans le tourisme. Partant, la participation de tous les partenaires est nécessaire au développement du secteur pour faire du Congo, un pays émergent.

La Fondation Perspectives d’Avenir a lancé des formations initiales et qualifiantes dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration. 150 jeunes filles et garçons ont été formés, avec son appui financier. Comment voyez-vous cette action ?

Cette question se rapporte à la précédente, le département du tourisme ne peut que se réjouir d’une telle action, tout comme les autres qui apportent leur aide à la formation qualifiante des jeunes, la relève de demain. Pour ce faire, il faut que nous travaillions ensemble pour une meilleure adéquation entre les besoins et la formation.

Charles Nganga Tourisme

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*