Dernières nouvelles
Accueil » Dossier du mois » Les échos de la Fondation Perspectives d’Avenir : Boni Yayi a fait le «Saint Thomas»

Les échos de la Fondation Perspectives d’Avenir : Boni Yayi a fait le «Saint Thomas»

Les charges liées à l’achat des fournitures scolaires au titre de l’année 2016-2017 seront réduites pour bon nombre de parents de Brazzaville. Pour cause : la Fondation Perspectives d’Avenir, créée en 2012 et présidée par Denis Christel Sassou Nguesso, a offert près de 220 000 kits scolaires à tous les élèves des lycées et collèges du secteur public de la capitale congolaise. Tous les élèves des écoles primaires publiques de l’arrondissement 3 Moungalien ont également bénéficié. Le don a été reçu par les cris de joie, des applaudissements et des chants. 

Boni Yayi et Denis Christel

Boni Yayi et Denis Christel

Mêmes les établissements scolaires de la périphérie de Brazzaville, estimant ne pas souvent retenir l’attention des autorités nationales, n’ont pas été oubliés. C’est le cas du collège du quartier Kibina. « Je suis très contente et les élèves le sont aussi comme vous le constatez vous-même », déclare Mme Blandine Batsotsa, Directrice du collège. Par ailleurs, 166 jeunes filles et garçons bénéficiaires d’une formation aux métiers de l’hôtellerie et de la restauration, assurée entre mars et avril dernier par Pertia Group, une structure marocaine spécialisée, sont actuellement en train de suivre des stages d’immersion au sein des hôtels, restaurants et pâtisseries de Brazzaville.

Des diplomates accrédités en République du Congo et des responsables des hôtels-restaurants et boulangeries – conviés à la cérémonie de dégustation et de démonstration des acquis de la formation – n’ont pas tari d’éloges. « C’est dans l’éducation, la formation et la qualification que se fait la différence, lorsqu’il s’agit de trouver une solution durable aux problèmes de la jeunesse », a déclaré l’ambassadrice du Sénégal au Congo, Mme Batoura Kane Niang. Les échos des réalisations de la Fondation Perspectives d’Avenir en faveur de la jeunesse congolaise dépassent déjà les frontières nationales. 

Thomas Boni Yayi en avait été informé lorsqu’il présidait aux destinées de son pays. Il avait même apporté sa contribution au lancement officiel de la Fondation en février dernier. Mais il a voulu faire le «Saint Thomas». L’ancien président de la République a mis à profit son bref séjour à Brazzaville, du 23 au 24 mai 2016, pour visiter le siège de la Fondation situé dans l’arrondissement 3 Moungali. Après avoir visité l’imposant bâtiment abritant les bureaux de la Fondation, en compagnie de Denis Christel Sassou Nguesso, et suivi un exposé du Directeur exécutif de la Fondation, Abraham-Rock Okoko-Esseau, sur la mission de cette organisation, le Béninois n’a pu contenir son admiration. «J’en ai entendu parler. J’ai fait le Saint Thomas et j’ai vu», a-t-il indiqué.

D’après Thomas Boni Yayi, en œuvrant pour l’amélioration du système éducatif, la formation qualifiante, l’insertion et la réinsertion professionnelle des jeunes, la Fondation «répond parfaitement aux besoins de notre siècle» dans la mesure où la nécessité d’investir dans la formation et l’emploi des jeunes constitue une préoccupation de tous les Etats du monde. Il est du même avis avec Abraham Rock Okoko-Esseau que «l’émergence et le développement de l’Afrique dépendent largement de la contribution et de la formation qualifiante de la jeunesse.» Il a, dans cette optique, encouragé la promotion du partenariat public-privé autour de la recherche des solutions innovantes aux attentes des jeunes africains en général, ceux du Congo en particulier. Il a en outre plaidé pour la mutualisation des efforts en vue de créer des synergies autour de la problématique de la jeunesse africaine. Par conséquent, Thomas Boni Yayi, s’est engagé à apporter son soutien au rayonnement et à l’atteinte des objectifs poursuivis par la Fondation Perspectives d’Avenir. 

Par Jean-René Kule

Boni Yayi Développement Enseignement

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse