Dernières nouvelles
Accueil » Dossier du mois » Denis Christel Sassou N’Guesso fait 1er Docteur Honoris Causa de l’UPM du Maroc

Denis Christel Sassou N’Guesso fait 1er Docteur Honoris Causa de l’UPM du Maroc

Ce vendredi 5 février restera à jamais gravé dans les mémoires de ces nombreux étudiants rassemblés dans le grand amphithéâtre de l’Université Privée de Marrakech (UPM) pour ce qui constitue une première pour leur établissement : la délivrance de son premier Doctorat Honoris Causa à Denis Christel Sassou N’Guesso, Président de la Fondation Perspectives d’Avenir (FPA) du Congo-Brazzaville. Pour Mohamed Knidri, Président académique de l’université, «ce doctorat remis au Président de Perspectives d’Avenir est une juste reconnaissance de son engagement personnel dans la formation des jeunes».

Cette fondation est en effet très impliquée dans la promotion des jeunes issus des familles modestes au Congo. Plusieurs dizaines d’étudiants de l’UPM bénéficient d’ailleurs de bourses de la fondation. Plus globalement, les Congolais forment le plus important contingent des étudiants étrangers de cette université dont le superbe campus se trouve à un quart d’heure du centre de Marrakech.

Très ému, Denis Christel Sassou N’Guesso s’est dit honoré et fier de recevoir le tout premier Doctorat Honoris Causa de l’Université Privée de Marrakech. Dans son discours très remarqué, le jeune récipiendaire de cette distinction honorifique insista sur le changement de paradigme : sans les compétences, les hommes qu’il faut et une reconfiguration de l’offre actuelle de formation, les différents plans pour l’émergence élaborés par les Etats africains n’auront aucune chance d’aboutir. «Oui, nous avons besoin de juristes, d’économistes, de médecins mais il nous manque cruellement des jeunes formés dans les métiers d’avenir comme l’hôtellerie, les énergies renouvelables et les nouvelles technologies», rappela-t-il. L’homme est la ressource critique de tout processus de développement. L’autre transformation majeure sur laquelle insista Denis Christel Sassou N’Guesso.

Encourager l’entrepreneuriat chez les jeunes

C’est l’entreprenariat vers lequel que le Président de la FPA encourage les jeunes. «C’est la voie de l’avenir car les Etats n’ont plus de moyens de recruter, les temps où tous ceux qui achevaient les études étaient embauchés dans l’administration sont révolus». Les universités doivent devenir des incubateurs d’entrepreneurs. L’entreprenariat n’est pas assez exploré pour apporter une réponse au problème de l’emploi des jeunes, relève-t-il.

Former de vrais entrepreneurs sera sans doute l’une des missions du futur hub numérique d’excellence et de développement durable, une université dans les sciences de la santé et de l’ingénierie qui sera construite dans la Cuvette ou plus exactement dans la ville d’Oyo en partenariat avec l’Université Privée de Marrakech. Le terrain qui accueillera le campus est déjà identifié. Les choses devraient aller très vite, car la pose de la première pierre du chantier est prévue le 16 mai prochain.

La deuxième grosse convention signée par la Fondation Perspectives d’Avenir avec l’Université Privée de Marrakech porte sur les bourses octroyées aux étudiants. La fondation va relever l’effort de financement afin d’augmenter le nombre de boursiers qu’elle parraine dans cette université. Le troisième partenariat conclu est une convention tripartite où la fondation est associée à l’UPM et la Fondation Akon Lighting Africa. Dirigée par Samba Bathily, Thione Niang et Akon, la structure spécialisée dans l’énergie solaire (Solektra International) apportera un soutien logistique et en équipements solaires au futur hub universitaire pluridisciplinaire qui sera basé à Oyo dans la ville natale du chef de l’Etat. Cette fondation gère un portefeuille d’un millier de projets en Afrique. Elle dispose d’un trésor de guerre d’1 milliard de dollars US avec l’ambition de créer un pôle d’énergies renouvelables dans chaque grande région du continent. Son partenariat avec la fondation Perspectives d’Avenir et l’UPM lui permettra de prendre pied en Afrique centrale.

Témoignage : Vérone Mankou, CEO VMK

Vérone Mankou«Comme le disait John F. Kennedy : ne demandez pas à votre pays ce qu’il peut faire pour vous mais ce que vous pouvez faire pour lui. La Fondation Perspectives d’Avenir (FPA), à mon avis, s’inscrit dans cette logique. Son combat pour les démunis à travers l’éducation, la formation, la santé est plus que louable avec le soutien de tous! Mais au-delà, la FPA veut faire partie de la solution face aux problèmes qui touchent notre plus grande richesse : la jeunesse.

A ces jeunes issus des milieux précaires qui ont la chance et le mérite d’être repérés pour être soutenus, il leur appartient désormais de prouver que la FPA ne s’est pas trompée de cible. Qu’ils seront capables de faire face aux enjeux à venir, car c’est là où on les attend. Je les encourage à être les meilleurs ! »

Denis Christel Sassou N'Guesso Développement Fondation Perspectives d’Avenir

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse