fbpx

Abdelmajid Benmoussa – Directeur du Salon Africités

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’organisation faîtière des gouvernements locaux africains, CGLUA, (Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique) poursuit ses innovations pour plus d’attractivité. La dernière trouvaille en date, l’hybridation du Salon Africités, en une plateforme interactive donnant accès à distance aux publics pour convenir, entre autres, de relations d’affaires, ou faire vivre le salon l’événement avant, pendant et après sa tenue. Son Directeur, Abdelmajid Benmoussa nous en livre les détails, en marge du grand raout, prévu du 17 au 21 mai à Kisumu au Kenya, qui devrait redynamiser l’organisation au sortir de la crise du Covid-19. 

“Cette année, il sera possible de visiter le Salon Africités via une plateforme interactive en ligne”

 

AFRIMAG : Le Salon Africités est l’un des temps forts de la 9e édition des rencontres de la session Afrique des Cités et gouvernements locaux prévues à Kisumu au Kenya. Quelles sont les nouveautés que réserve cet événement ?

Abdelmajid Benmoussa, Director of the Africities Fair

Abdelmajid Benmoussa, Director of the Africities Fair

Abdelmajid Benmoussa : Le salon qui s’inscrit dans le cœur du Sommet Africités organisé par CGLUA, cherche constamment à innover, afin de rendre l’évènement encore plus productif et plus attractif.

Après l’introduction des Rendez-vous d’Affaires en 2015, qui continuent à se développer sous la dénomination de ‘’Bourse de Projets’’, permettant aux porteurs de projets de rencontrer des opérateurs et fournisseurs de solutions, susceptibles de les accompagner dans la réalisation de leurs entreprises, les organisateurs du Salon Africités mettront l’accent pour cette 9ème édition, sur l’hybridation de l’événement via une plateforme interactive en ligne, qui permet de visiter le salon à distance avant, durant et après l’évènement, et qui sera opérationnel dans les jours à venir, avec la possibilité de dialoguer sur rendez-vous avec l’exposant ciblé, et de télécharger des documents et vidéos disponibles sur son stand virtuel.

AFRIMAG : Est-ce à dire que le futur d’un événement comme Africités dépend aussi de sa capacité à s’adapter aux best practices notamment en digitalisant votre offre pour se bonifier ?

Abdelmajid Benmoussa : Je dirais que dans le monde de l’évènementiel, nous sommes tenus de suivre constamment l’évolution des bonnes pratiques, pour innover et consolider les acquis. En effet, pour faire face à la situation de pandémie, la solution qui consiste à combiner les meilleures pratiques du présentiel avec les meilleures pratiques du numérique ou virtuel, s’est imposée aux organisateurs des salons et autres évènements à l’échelon mondial. Ainsi, dès le lancement des préparatifs du Salon Africités, la task force n’a pas hésité à recourir aux outils numériques, compte-tenu du contexte de la crise sanitaire. Et ce dans le but de préserver les acquis du salon et de rassurer nos partenaires, mais aussi d’accroitre la visibilité des exposants et élargir l’audience et le rayonnement  de l’évènement.

Les retombées de cette nouvelle expérience feront l’objet d’une évaluation approfondie, afin d’en tirer les conclusions quant à la meilleure approche à adopter pour les futures éditions.

AFRIMAG : Le Salon Africités vise à apporter des solutions concrètes pour accompagner la réalisation de projets territoriaux à travers l’Afrique. Quid des exposants à cette 9ème édition ?

Abdelmajid Benmoussa : A ce jour, nous comptons déjà près d’une centaine d’exposants venus d’une vingtaine de pays d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et d’Asie, qui proposeront une offre très diversifiée de solutions dans différents domaines tels que l’aménagement des villes et des territoires, les infrastructures, l’énergie, l’eau et l’assainissement, le transport et la mobilité urbaine, les routes, les équipements collectifs, la coopération décentralisée, la formation et le perfectionnement des ressources humaine, etc.

Notre ambition est d’attirer davantage d’exposants et d’ouvrir de plus larges perspectives de coopération et de partenariat, autour du marché des villes et collectivités territoriales d’Afrique, qui affichent une forte volonté d’accélérer leur développement.

Des marchés qui offrent également de multiples opportunités de partenariat, d’échange et d’investissement. Pour s’en convaincre nous leur donnons rendez-vous du 17 au 21 mai 2022 à Kisumu au Kenya, qui vivra aux rythmes des Africités.

Sommaire<< IXème Sommet Africités de l’organisation des Cités et gouvernements locaux unisAfricités : Mot du Président de l’Association Marocaine des Présidents des Conseils des Préfectures et Provinces >>Africités : Amine Idrissi Belkasmi-Président de la Fédération Majal >>
Partager.

Répondre

Retrouvez nous sur Facebook !